"Bifteck", Martin Provost, édition Phébus, 2010

Nathalie tu vas avoir du reconditionnement de présentation à faire car je crois avoir oublié certaines règles.

 

Surprenant roman avec ses 2 parties bien distinctes.

J'ai adoré la première partie.  Ca coule tout seul, c'est marrant, ça fait du bien, c'est gai, ça se termine trop vite. Ca ne se raconte pas ça se lit.

Par contre j'ai été un peu décontenancé par la deuxième partie. Je ne m'attendais pas à ce changement de "décor" et j'ai eu le sentiment de changer de livre, de sujet. Je dois manquer de plasticité mentale comme disent les "psycho".

Au final ce qui ressort c'est une frustration de la trop grande rapidité de développement de la première partie, mais je recommanderai malgré tout ce livre et vous remercie de me l'avoir proposé.

Guy