L’Analphabête, Ruth Rendell, Editions du Masque, 1995.

Publié le par guedou.alivreouvert.over-blog.com

analphabete.jpg Après les jeunes filles fantasques et insolentes, Mrs Coverdale a enfin trouvé la perle rare : Eunice est une domestique zélée et obéissante, quoique analphabète. Mais Eunice, poussée à bout, va commettre l'irréparable.

 

 


Commenter cet article

Nathalie 05/11/2011 21:02


L'avis des lectrices était unanime : ce livre est très bon !
Je me suis décidée à l'emprunter et je me suis arrêtée de le lire à la page 100 (sur environ 270). Je n'en pouvais plus : cela m'était insupportable de voir que l'humiliation tue. Aucun suspense.
Fatalitas. C'était écrit mais cette pauvre fille ne savait pas lire. Et alors ?
L'écrivain, également journaliste et cela se sent dans son style, me coince dans son huis clos pavé de bonnes intentions et je n'ai trouvé qu'une parade, une échappatoire : refermer et ne plus lire
la suite.
Cette histoire est terrible comme "le petit bruit de l'oeuf sur le comptoir d'étain" pour celui qui a faim, dans le poème de Prévert.

¤¤¤Nathalie¤¤¤